L’énigmatique


Lumière+sculpture+espace, telle est l’équation utilisée par l’artiste australien Kit Webster dans son installation Enigmatica. Une série de cadres homothétiques est disposé dans l’espace d’un couloir, et sont placés de façon à faire croire qu’ils sont placés sur le même plan – un peu comme dans les œuvres de Georges Rousse ou de Felice Varini. Les maigres surfaces des cadres servent de surfaces à des projections qui peuvent être coordonnés ou désynchronisées.

Mais dites-nous, Kit Webster, pourquoi un tel projet ? Kit nous répond via Google « Enigmatica utilise le son et l’espace pour créer des «multi-dimensionnelle des environnements synthétiques». Le projet est un travail en cours qui «expériences avec une segmentation spatiale, singularités illusoires et de l’expression sonore, évoluez en toute liberté de la commande à déconnexion et balaient tout le spectre de couleurs allant du subtil à doucement psychédélique ». Vraiment énigmatique !

Source : CreativeApplications

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :