Ma rue illuminée par la marée


GRO, une équipe de jeunes architectes New-Yorkais propose de construire le long des docks de Manhattan une série de centrales – les docking stations – produisant de l’électricité à partir des courants de la marée. C’est dans l’air : un grand projet d’usine marémotrice nommée RITE (Roosevelt Island Tidal Energy) est aussi à l’étude dans la baie de New York. La Grosse Pomme est un lieu propice à ce type de dispositif, explique un géologue qui travaille dans une entreprise spécialisée dans les équipements « hydro kinetics« . Voici la traduction google de l’explication donné à Metropolis, la source de ce billet. «C’est la profondeur et la force du courant à New York dans les cours d’eau qui les rend turbine-friendly« , a déclaré Mollie Gardner, un géologue qui travaille avec Verdant Power. «L’eau est parfaite. » Ne serait-il pas merveilleux de l’expérience de ce reflux et des inondations à l’intérieur de la ville qui, souvent, se sent détachée de sa périphérie? ». La fin de la tirade est claire comme les eaux limpides de l’Hudson.

Overhead

ceci est une station électrique

Si le projet de GRO est intéressant, ce n’est pas tant parce qu’il dispose de trois turbines autorisant la production d’électricité dans toutes les directions du courant, (là ou RITE n’en dispose que d’une, horizontale), mais plutôt parce qu’il abolit les barrières habituellemnt érigées entre sites de production et espaces publics. L’aire industrielle autrefois fermée s’ouvre sur la ville, devenant un lieu public donnant accés aux bords de fleuves, des sites trés convoités dans les villes contemporaines. Là ou les dockings stations touchent à l’infini, c’est qu’elles relient les flux des marées, déclenchées par la lune tournant dans l’espace intersidéral, avec l’éclairage urbain. L’énergie qu’elles produisent – 24 kilowatts dans un courant de 6km/h –  serait utilisée dans un réseau de lampadaires à LED qui illuminerait les rues adjacentes.

sous l'espace public, des turbines reliées à l'éclairage urbain

sous l'espace public, des turbines reliées à l'éclairage urbain

Ironie de l’histoire, les montages photographiques imaginent l’installation de ce réseau vert à l’emplacement choisi par Edison, le magicien de Menlo park, pour implanter le premier réseau d’éclairage à incandescence.

la station dans son site

la station dans son site

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :