Fluoréchamp


Vous aviez peut-être fait cette expérience en classe de physique : un tube fluorescent placé dans un champ électrique émet de la lumière sans avoir besoin d’être connecté directement à une alimentation. L’explication de ce phénomène est que les gaz contenus dans les tubes sont excités et frappent le revêtement en phosphore de la lampe. Sous une ligne à haute tension de 400 000 volts, un tube relié à la terre vous donne une lumière gratuite. C’est une raison insuffisante pour aller vivre au pied d’un pylone, mais peut-etre un moyen de recycler l’énergei électrique perdue durant son transport entre centre de production et lieu de consommation.

Field, une installation réalisée en 2004 par Richard Box, est constituée de 1203 tubes fluorescents collectés dans les hôpitaux. Ils ont été plantés prés de Bristol dans un champ loué 200$ à un agriculteur. L’artiste dément avoir réalisé cette œuvre pour attirer l’attention sur les dangers des lignes hautes tension.

richard-boxs-light-field

field_01

L’ambiance rappelle un peu celle figurant sur la pochette de l’album Londinium du groupe Archive. A croire que le mariage tube fluorescent/paysage recèle un attrait insoupçonné.

archive.londinium_400

Merci à flores en el atico pour l’info

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :