Eau&Lumière


tout d’abord, un peu d’autocongratulation : hier et avant-hier, plus de quatre fois les visites habituelles sur le blog (soit huit cent visites en deux jours, pas de quoi casser quatre pattes à un canard me direz-vous avec raison), et tout ça pour quoi ? Pour un post montrant des visages de starchitectes gravés sur des citrouilles… Visionnés par une majorité de visiteur étazunien, dont on peut supposer que seul une infime fraction parlait la langue de Molière. Tant pis. Si d’aventure vous voulez voir ce billet, c’est ici. Pour le reste, revenons à nos moutons.

Eau&Lumière – voila un pendant sympathique à l’ennuyeux son et lumière, dont les premiers furent testés sur les châteaux de la Loire. On y reviendra un jour, c’est comme tout. La capacité de l’eau au à conduire la lumière a été démontrée à la fin du dix-neuvième siècle (je vous préciserai la date ultérieurement), cette découverte ouvrant la voie à une fontainelumineusemania qui s’est perdue un peu de nos jours. Cette tradition de l’illumination revient sournoisement, magiquement, mais c’est la goutte et non plus le jet d’eau qui devient l’élément de base.

Premier exemple pour appuyer cette thèse audacieuse, l’installation « Interactive water light graffiti » d’Antonin Fourneau. C’est un mur de LED qui s’allument au contact d’une (ou plusieurs) goutte d’eau. Interactive water light graffiti a été montré à Angers, et semble-t-il au nuits blanches de Paris, édition 2012.




Vous me direz : ce n’est pas vraiment une fontaine lumineuse, 5000K perd totalement la boule. Les fontaines lumineuses sont mortes et enterrées, conclurez vous hativement en quittant le blog dépité. Pas si vite ! Regardez un peu « Rain Room » créée par Random international pour le Barbican Museum à Londres : que vaudrait l’installation sans la lumière ? Les fontaines lumineuses changent, réalisons-le, acceptons cette mutation, et apprenons à les reconnaitre…

vous avez lu jusqu’au bout ? C’est bien ! Vous méritez une petite explication sur la « rain room ». Un système de capteur coupait l’eau à la verticale du visiteur. Il pouvait alors se promener sous l’eau sans se mouiller… Si ça pouvait être comme ça dans la vraie vie !

via DesignBoom et FloresEnElAttico

Publicités

Un commentaire

  1. Pingback: Un post a disparu « 5000k.blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :