Au bon plaisir des Gouverneurs


Ce soir, on va parler de presque rien, du point de vue de la lumière surtout, puisque je vais évoquer un travail qui tient plus de la typographie que de l’éclairage, et qu’à l’heure ou je vous parle, j’ai très peu d’indices sur les techniques d’illuminations utilisées pour illuminer les lettres de la nouvelle signalétiques de Governors Island à New York. L’ile est bien à New-York, ça j’en suis presque sûr grâce à une image ou l’on voit la statue de la liberté sans les tours de Beaugrenelle en fond, nous ne sommes donc pas à l’ile aux cygnes dans le 15e arrondissement de Paris. Lassé de recopier les notices Wikipédia, je vous fait l’histoire du lieu en bref : peu de temps après le rachat de Manhattan à des indiens ignorants des valeurs foncières, le vide du pouvoir et l’anarchie ambiante dans la population conduisirent une fraction de citoyen importante à s’autoproclamer gouverneur de la ville. Les anglais, qui voulaient nommer leur propre encadrement, créèrent une ile spéciale dite du gouverneur pour tenir ces gens à distance sans les emprisonner, ce qui aurait créer une émeute. Finalement abandonnée, l’ile a été convertie pas plus tard que récemment en parc d’ une certaine taille et d’une taille certaine par l’agence hollandaise West8. C’est logique puisque c’est un hollandais qui avait acheté New York.

Trêve de divagation, ce qui nous concerne du point de vue lumière est la signalétique réalisée par les graphistes de Pentagram emmenés par un de leur associés Michael Bierut. Ils ont créé une typographie simple, sans serif, imprimée sur des panneaux de rue classique ou installée sur des portiques. La lettre est alors découpée dans du métal : on voit le ciel à travers, mais l’essentiel tient surtout au fait que ce lettrage est mobile. Il peut – et il est – démonté presque chaque semaine pour accompagner les évènements qui rythment la vie du parc. Chaque lettre s’insère dans deux barres horizontales qui la maintiennent fermement en place. Ca ne vous rappelle rien ? Même pas le système d’annonce des théâtres cinémas new yorkais ou américain ? Une photo vous rafraichira la mémoire.

Regardez le tableaux à lettres mobiles rétro éclairées.

GoRegardez le tableaux à lettres mobiles rétro éclairées.

Maintenant que l’on s’est rapprochés de la lumière, venons-en au fait. Ces barres, qui forment des sortes d’espaliers placés devant les façades, sont rétro éclairé à l’aide d’une technique que j’ignore – mais je soupçonne des LEDs… Et le soir, la lumière dirigé sur les façades créé un fond au lettres, qui deviennent lisibles à contre jour. Subtilité non?

En allant sur le site de

En soirée, 2

En soirée, 1

Lettres à l'air

Lettres à l’air

La typo

La typo

ça s'allume

ça s’allume

En soirée, 1

En soirée, 2

Donc, ami lecteur, si tu vas à New York… et bien rien du tout avant mai 2015, puisque j’apprends sur le site de l’ile que tout sera fermé jusqu’à cette date… Je me souviens qu’un camarade avait fait une maquette de l’ile en caoutchouc pour son diplôme, vous pourriez demander à la voir pour patienter si il l’a toujours. Bonne idée ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :