Madame Cloud et Spectre par BlackBody


Cette semaine, la lampe vedette fait un saut technologique et se dédouble. Madame Cloud et Spectre ne sont pas que belles : elles utilisent la technologie OLED, Organic LED, fonctionnant comme les LEDs sur des principes électroniques. Mais là ou les LED éclairent à partir d’un point concentré, les OLED illumine suivant une logique de surface. Pour l’instant moins puissantes que les LEDs, les OLEDs prennent moins de place et ne chauffent absolument pas. Leur faible encombrement intéresse les constructeurs automobiles, qui en verraient bien dans les habitacles des voitures; Audi à d’ailleurs présenté un concept car en utilisant. Elle emboitent le pas au constructeurs de téléphone, qui en utilisent déjà, mais sur des petites surfaces. Car pour l’instant, la technologie est chère : regardez le prix d’un téléviseur OLED pour vous en rendre compte. L’OLED s’obtient par vaporisation micrométrique d’une couche de phosphore entre deux plaques de verres, qui protège de l’eau – comme les chats, ou le capitaine Haddock l’OLED goute peu l’H2O.

A l’avenir, les prix devraient chuter, être divisés par 2 ou 4, voire plus, tandis que la puissance lumineuse devrait augmenter, faisant de l’OLED une véritable option d’éclairage, et plus seulement de décoration. On exagère : les lampes de tables OLED marchent très bien, mais il vaut mieux ne pas trop s’éloigner de la source. Par contre, sur le prix, on ne vous ment pas : la Light Photon dessinée par Starck pour Flos coutait 5900 US$ lors de son lancement – même avec le change en euro, ça reste une somme.

La source de Light Photon était fabriquée par Blackbody, une petite startup toulonnaise (cocorico) que vous aurez pu voir si vous fréquentez les allées de maisons et objets. D’autres luminaires lancés par Blackbody comme Madame.Cloud (design Thierry Gaugain) ou Spectre (design Bertrand Medas, ID’S) nous donnent un aperçu des possibilités de la technologie. A la fois source et luminaire, l’OLED peut être découpée, prendre toutes les formes (Cf. les pastilles de Madame.Cloud), dispose d’une palette de couleurs très riche (Cf. Les bandes colorées de Spectre), etc. D’ici trois ans, on nous promet que les plaques lumineuses pourront être cintrées… De belles perspectives qui se démocratiseront sans doute d’ici une dizaine d’années : ça nous fait un truc à attendre impatiemment…

Spectre par ID'S pour BlackBody

Spectre par ID’S pour BlackBody

Spectre par ID'S pour BlackBody

Spectre par ID’S pour BlackBody

Madame.Cloud par Thierry Gaugain et BlackBody

Madame.Cloud par Thierry Gaugain et BlackBody

Madame.Cloud par Thierry Gaugain et BlackBody

Madame.Cloud par Thierry Gaugain et BlackBody

En Bonus, une petit aperçu de l’usine à OLED

Copie de Clean Room Panorama cut-less saturation-small

Via BlackBody

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :