Les nuits de Sandy


Andy, dis-moi oui, mais Sandy, dis-moi non ! D’après des bilans établis le 2 novembre, l’ouragan a fait au moins 51 morts, 15 disparus, plus de 300 000 sinistrés… à Haïti, île qui peine à se remettre du séisme du 12 janvier 2010 – Presque trois ans déjà, et reste dévasté par le choléra. « Rappelle-toi Barbara, il pleuvait sans cesse sur Brest, mais on s’en foutait, on n’était pas à Brest », disait Desproges. Idem pour Sandy : peut importe la « terre des hautes montagnes » – l’étymologie du nom de la république créole en langue Taïnos – c’est vers une autre ile, celle « des nombreuses collines » – l’étymologie de Manhattan en Lenape, une langue algonquin, que tous les regards sont tournés.

La couverture du New York Magazine par Iwan Baan. Une image que d’aucuns disent déjà iconique. N’est-ce pas un peu trop vite dit ?

Haïti n’avait qu’a être riche, me direz-vous. Certes. Reste qu’aux States, Sandy n’y et pas allée de main morte : 98 morts, dont 40 dans la grosse pomme (bilan établi le 2 novembre également). Il a fallu annuler le marathon, j’ai du remballer mon dossard, et 4,5 millions de foyers ont été privés de courant. Ce n’est pas la première fois : la ville avait connu ça en 2003 et en 1977. On raconte que les conséquences du blackout seventies furent lisibles sur les courbes de natalité de 1978. Neuf mois après le mois de juillet 77, elles auraient connu un pic d’enfants conçus dans cette nuit fatale du 13 au 14 juillet. Nous n’avons pas l’intention de discuter de la véracité de cette légende : s’il y eut de l’amour, il y eut aussi des émeutes, mais malgré tout l’événement fut plutôt perçu comme festif, réintroduisant de la surprise dans le quotidien. Ce n’est pas le cas de ce dernier blackout, conséquence d’une sévère tempête dévastatrice.

plou de loumière !

L’avantage de New York sur Haïti, c’est qu’il y a plus de photographes, professionnels ou amateurs, qui ont voulu documenté ce double événement : une catastrophe naturelle, mais aussi un dérèglement technologique. L’inénarrable Iwan Baan, qui a sauté dans son hélicoptère à peine les vents retombés; il raconte son épopée ici. Si j’ai bien compris, il a accouru à New York à l’annonce de l’ouragan, pour couvrir l’actualité. Un vrai reporter dans l’âme cet Iwan. Et Bien lui en prit. Son image de Manhattan partiellement assombrie – une bonne visualisation des secteurs de distribution de l’énergie électrique – a fait la couverture du New York Magazine. Sans hélico, on pouvait aussi s’en tirer. Christophe Jacrot a fait un très beau reportage adoptant le point de vue du piéton. Comme Baan, il a repéré ce stand de vendeur de hot-dog, seul ilot lumineux dans l’obscurité de la rue. Il nous rappelle ce fameux dicton bien connu des éclairagistes : lumière vend !

(c)Iwan Baan

(c)Iwan Baan

la frontière… (c)Iwan Baan

(c)Iwan Baan

(c)Iwan Baan

ce chariot à Hot_Dog était le point le plus éclairé de Manhattan Sud. (c) Christophe Jacrot

(c) Christophe Jacrot

(c) Christophe Jacrot

(c) Christophe Jacrot

(c) Christophe Jacrot

D’autres images donnent une idée de l’ampleur du bazar. Il y avait un petit air de répétition de 2012 dans cette affaire.

le fameux manège de Dumbo dans l’eau

ground zero transformé en piscine

Le tremblement de terre et le tsunami ont entrainé des remises en cause profondes de la société au Japon. En sera-t-il de même aux US ? Si seulement Sandy avait pu couler Wall Street… Pour finir, deux vues satellite de la région de nuit avant et pendant Sandy. L’extinction ne pas paru flagrante, mais j’ai du mal observer.

Jusqu’ici tout va bien : la côte Est avant Sandy, le 31 aout dernier

La cote Est sous Sandy, le 1er novembre 2012. Manhattan est pratiquement au centre de l’image

Via Dezeen et ChristopheJacrot

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :