LIFX, la lampe de demain


la lampe de demain sera à LED ou ne sera pas, pourrait dire André Malraux de sa voix prophétique. En tout cas dans les maisons : l’incandescence c’est (presque) fini, la fluo compacte est déjà condamnée, supplantée par ces merveilleuses sources qui n’ont pas un physique facile. Mais tant qu’à remplacer les lampes à incandescence, pourquoi ne pas tirer parti de la nature de ces nouvelles sources, émanation du monde électronique baignant dans un monde d’électronique ? Les LED peuvent plus que l’incandescence : on peut moduler leur lumière, voir en changer la couleur. Pourquoi ne pas en profiter ? Lorsqu’au début du 20e siècle, on remplaça les lampes à gaz par des les lampes à incandescence dans les enseignes lumineuses, on utilisa la capacité de l’électricité à s’allumer et s’éteindre à la demande pour inventer la publicité lumineuse dynamique. La bouteille de Ferrier se remplissait et se vidait pour le plus grand bonheur du passant.

c’est écrit sur sa casquette : ce jeune homme a besoin de votre aide, mais c’est pour la bonne cause

voici l’invention de LIFX. Un petit goût de « déjà vous » ?

LIFX change toute l’ambiance chez toi

Revenons à notre lampe led RVB. On sait qu’elle est gradable – qu’elle peut être allumée dans différentes intensités – et qu’elle peut changer de couleur. Le projet LIFX veut tirer de ces capacités pour faire d’une lampe LED le grillon du foyer lumineux. Rien de nouveau sous le soleil, me direz vous, vous prêcherez une âme convaincue, car j’ai dans mon placard une lampe LED qui fait déjà ça, et que l’on pilote par une télécommande, comme d’ailleurs ma lampe « vueling colors » de chez Bilibs. Alors, pourquoi LIFX sur 5000K, à part pour meubler les pages de ce blog ? 5000K ne montrerait-il pas là son incompétence notoire en publiant une invention fort comparable à celle de l’eau chaude ou du fil à couper la margarine et la tasse pour gauchère ? Quand ils clament qu’ils ont réinventés le « Lightbulb », les porteurs du projet LIFX se poussent un peu du col.

L’installation n’est pas bien compliquée

ça existe déjà, me signale un lecteur de la Drôme qui a déboursé 49,99 € pour s’offrir la bête

Et pourtant, il n’ont pas totalement tort, ils ont compris un truc! Car ce que ma lampe LED trichromique télécommandé n’a pas réussi à faire, tout comme ma living colors de Philips, c’est de voir que l’important n’était pas la lampe, mais ce qui la commandait. Le géant d’E @ndhoven s’obstine à enfermer ces led trichromies dans des luminaires certes fort beaux, mais qu’on ne peut commander que par le biais d’une télécommande assez male fichue, et qui sur les premières versions était une vraie mangeuse de piles. Notre cher industriel hollandais à bien réaliser une lampe LED télécommandable, mais il fallait pour qu’elle marche intercaler un module dans la prise, et l’on avait pas la couleur. Or, quel avenir ont ces télécommandes individuelles : aucun, selon moi, depuis l’apparition des Smartphones et de la généralisation du WIFI, qui révolutionne les commandes domestiques. Et c’est ce qu’a bien compris le projet LIFX, qui propose de piloter la lampe depuis une appli à télécharger sur son intelligentéléphone. Elle permet l’allumage, l’extinction, la programmation, de loin, d’une ou plusieurs lampes, fait danser la lumière avec la musique, faire le stroboscobe, tout ce qu’on n’est pas capable de faire avec les bousins actuellement sur le marché. J’ai comparé l’appli à une télécommande, mais c’est bien plus : c’est une véritable petite console DMX de poche. LIFX a été popularisée sur le net par le biais d’une campagne KickStarter. Inutile de courir sur le site pour participer, près de 8500 personnes ont déjà dépensé 1,313 427 US$ pour soutenir le projet, là où ses promoteurs n’en attendait que 100 000. On devrait bientôt voir LIFX dans les étagères de nos supermarché.

Ceci tuera cela (merci à Victor H. pour la formule)

Un aperçu des possibilités de programmation apportées par cette lampe : le mode « faidodo/doubout »

Autre exemple de programmation : le mode « yapersonne mais yakekun »

L’aPhone transformé en console DMX

je lance un sondage : pourquoi les géants de l’industrie de l’éclairage ont-ils été incapabes de développer un tel produit, alors que tous les éléments permettant sa réalisation sont déjà en place ? 5 hypothèses :

(1) Manque d’imagination
(2) Ils s’en tamponnent, le marché est trop petit
(3) Pourquoi faire pratique quand on peut faire compliqué et malcommode ?
(4) Ils préfèrent vous vendre des trucs qu’ils ont déjà en catalogue, qui servent à rien, mais dont les lignes de production ne sont pas encore amorties
(5) Un tas de raisons encore moins avouables que les quatre précédentes…

Des que LIFX débarque, on fait une fête. Nul doute que ça donnera un vrai coup de fouet aux « poids lourds » du secteur…

Et c’est en couleur, aurait dit Francis Blanche !

Via KickStarter, merci à Urban-Resources.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :