Méduses d’air


Je ne répète plus l’équation de base enseignée sur 5000K : lumière+mouvement/photographie longue exposition=volumes virtuels. Le travail de Kim Pimmel illustre encore une fois la véracité de cette théorie, que si nous n’obtenons pas le prix Nobel ou quelque chose d’approchant avec il n’y a vraiment plus de justice.
Comme vous le verrez si vous visionnez le petit film à la fin de ce billet, Kim a utilisé son vieux tourne disque, un contrôleur Arduino et un moteur pas à pas. Tout le monde sait d’ailleurs, que ce type de moteur permet de transformer une impulsion électrique en un mouvement angulaire, et est très courant dans tous les dispositifs où l’on souhaite faire du contrôle de vitesse ou de position en boucle ouverte, typiquement dans les systèmes de positionnement. L’usage le plus connu du grand public est dans les imprimantes reliées à un ordinateur (dixit wikipedia). Les sources lumineuses comprennent des lampes à cathode froide, des câbles électroluminescents, des lasers et bien plus encore. A voir, les pages Flickr de l’intéressé.





Via MonoModa

Un commentaire

  1. Pingback: LightDrive Par Kim Pimmel « 5000k.blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :