Un art de transcription


Un lecteur avisé de 5000K n’a plus besoin qu’on lui présente Ivan Navarro. Il sait que cet artiste chilien utilise la lumière comme matériau, et se souvient de ces belles installations récréant l’infini à partir de quelques tubes fluorescents et deux miroirs sans tains, ou alors de ces chaises Breuer ou le tube en inox était remplacé par un tube au néon. Ceux qui ont oublié, c’est ici et ici. Ivan vient de commettre une nouvelle œuvre à l’occasion de l’Armory Show, un salon qui fut un haut lieu de scandales. C’était autrefois, aujourd’hui tout le monde applaudit les œuvres présentées, y compris Armory Fence d’Ivan Navarro, la reproduction en tubes fluorescents d’une grille en fonte. J’applaudis aussi, mais je me pose une question existentielle : quand l’art contemporain n’est plus qu’une affaire de transcription des objets existants dans une matérialité autre, n’est-ce pas là le symptôme d’une fatigue profonde ? Je vous laisse libre de votre réponse, et je m’en vais de ce pas préparer une tourniquette en néon, une cage à écureuil en néon, un château de Versailles en néon… vous l’avez compris : je veux doubler tout le monde et devenir la star du prochain Armory Show, et j’épaterai les galeries avec mes transcrikréations en tout genre !!


title= »arm04″ width= »818″ height= »545″ class= »aligncenter size-full wp-image-3633″ />

Via DesignBoom

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :