Lampe de la semaine : Big Bird de Tom Foulsham


Un gros oiseau cette semaine dessiné par l’artiste Tom Foulsham ( Fool Shame? ), qui présente une fooltitude d’installations intéressantes sur son site. C’est-y une lampe ou une blague ? Cette liseuse ne tient que dans un équilibre précaire, assuré par les livres qui assurent sa stabilité. Le consommateur moyen se pose tout de suite deux questions : 1 – la lampe tombe-t-elle quand on prend un bouquin ? 2 – avec quels titres est-elle livrée ??? L’objet à été présenté à la Shoreditch Ball charity auction –



Via DailyTonic

2 Commentaires

  1. Prof Z

    Au depart j’ai cru à un designer qui voulait simplement se faire voir. De formation RCA, il a travaillé au studio de Ron Arad. En fait il fait des machines lumineuses mobiles . C’est donc un after Calder + Tinguely
    Quand j’étais enfant je vivait dans mes “arbres”, les mobiles et les stabiles de Calder « …la sublimation d’un arbre dans le vent. » disait Duchamp, à propos de Calder. Alexander étant mon maître d’école d’art, de mécanique, de tôlerie pendant mon école buisssonnière à mi temps.
    « Pourquoi l’art devrait-il être statique ? En regardant une œuvre abstraite, qu’il s’agisse d’une sculpture ou d’une peinture, nous voyons un ensemble excitant de plans, de sphères, de noyaux sans aucune signification. Il est peut-être parfait mais il est toujours immobile. L’étape suivante en sculpture est le mouvement. »
    Alexander Calder
    On peut élargir au design. Pourquoi le design ne serait pas mouvement…*
    Cela me remet en mémoire unephrase de Calder à Mondrian.Dans son autobiographie, Calder souligne “le choc qui à tout déclenché “qui l’oriente vers les formes abstraites et l’emploi de la couleur.” Je ferai des Mondrian qui bougent.”
    Il propose à Mondrian de faire osciller les cartons de couleur, punaisés aux murs. Et d’un air très sérieux, Mondrian refuse :
    ” Non, ce n’est pas nécessaire. Ma peinture va déja très vite. ”
    Calder, lui, choisira de faire osciller les couleurs en sculptures.
    Mobile
    Sculptures dont les éléments sont réalisés de telle sorte qu’ils prennent des dispositions variées sous l’influence de l’air ou d’un mécanisme quelconque.
    C’est en 1931 que Calder entreprend une série de sculptures composées d’éléments mobiles indépendants actionnés par un moteur ou manuellement. Marcel Duchamp les baptise mobiles, jeu de mots sur le double sens du terme en français : mobile et mouvement.

    Stabile
    œuvre tridimensionnelle composée d’une ou de plusieurs formes maintenues dans l’espace, et en équilibre sur une ou plusieurs tiges. En opposition à mobile, désigne une sculpture qui repose sur une surface de manière stable, dans l’oeuvre de Calder en particulier.
    Alors mobile ou stabile?
    Autre Influence de Calder sur le design de lampe

    Lampe design CALDER DESIGNER :Enric FRANCH MARQUE :Metalarte

    Voir interview de Ron Arad sur le travail de Tom Foulsham …
    http://174.143.170.224/2010/03…..re-moving/

  2. Prof Z

    Au depart j’ai cru à un designer qui voulait simplement se faire voir. De formation RCA, il a travaillé au studio de Ron Arad. En fait il fait des machines lumineuses mobiles . C’est donc un after Calder + Tinguely
    Quand j’étais enfant je vivait dans mes “arbres”, les mobiles et les stabiles de Calder « …la sublimation d’un arbre dans le vent. » disait Duchamp, à propos de Calder. Alexander étant mon maître d’école d’art, de mécanique, de tôlerie pendant mon école buisssonnière à mi temps.
    « Pourquoi l’art devrait-il être statique ? En regardant une œuvre abstraite, qu’il s’agisse d’une sculpture ou d’une peinture, nous voyons un ensemble excitant de plans, de sphères, de noyaux sans aucune signification. Il est peut-être parfait mais il est toujours immobile. L’étape suivante en sculpture est le mouvement. »
    Alexander Calder
    On peut élargir au design. Pourquoi le design ne serait pas mouvement…*
    Cela me remet en mémoire unephrase de Calder à Mondrian.Dans son autobiographie, Calder souligne “le choc qui à tout déclenché “qui l’oriente vers les formes abstraites et l’emploi de la couleur.” Je ferai des Mondrian qui bougent.”
    Il propose à Mondrian de faire osciller les cartons de couleur, punaisés aux murs. Et d’un air très sérieux, Mondrian refuse :
    ” Non, ce n’est pas nécessaire. Ma peinture va déja très vite. ”
    Calder, lui, choisira de faire osciller les couleurs en sculptures.
    Mobile
    Sculptures dont les éléments sont réalisés de telle sorte qu’ils prennent des dispositions variées sous l’influence de l’air ou d’un mécanisme quelconque.
    C’est en 1931 que Calder entreprend une série de sculptures composées d’éléments mobiles indépendants actionnés par un moteur ou manuellement. Marcel Duchamp les baptise mobiles, jeu de mots sur le double sens du terme en français : mobile et mouvement.

    Stabile
    œuvre tridimensionnelle composée d’une ou de plusieurs formes maintenues dans l’espace, et en équilibre sur une ou plusieurs tiges. En opposition à mobile, désigne une sculpture qui repose sur une surface de manière stable, dans l’oeuvre de Calder en particulier.
    Alors mobile ou stabile?
    Autre Influence de Calder sur le design de lampe

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :