Le reflet de la terre


Qu’on se le dise : le designer Yves Béhar n’est pas français mais Suisse. Mais même s’il le vaudois bien, tout cela n’a plus d’importance puisqu’il travaille en Californie, ou il a fondé son studio, le fuseproject, qui consacre 20% de son budget à des projets caritatifs.

A l’occasion de l’inauguration de sa nouvelle aile contemporaine (réalisée par Renzo Piano) le Chicago Art Institute a commandé une œuvre à l’Helvète de la West Coast. Le résultat est « anima terra », une sculpture bardée de LEDs. La variation de la lumière sur les arêtes de l’objet évoque les changements de couleurs de l’atmosphère. Un industriel de l’électronique s’est chargé de la mise au point de la partie technique, ainsi que du financement d’une partie du projet.



Mettant son talent au service du Bling-Bling, Béhar a également dessiné un intéressant lustre pour un fabricant de diamants brillants que nous ne nommerons pas, visible sur son site ici-même.

Source : Gizmodo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :