La vie en parallèle


Et si Haussmann n’avait jamais modifié Paris ? Et si Hitler avait été un grand peintre ? Et si Henry n’y avait pas mis les mains ? Il peut être amusant d’explorer le champ des possibles, mais tant que l’on en reste à la parole, le jeu est plutôt stérile. Gebhard Sengmüller ne s’est pas contenté de discourir : il a matérialisé ce qui ce serait passé si… les images n’avait jamais été transmises en série. C’est l’idée qui a guidé le développement de « A Parallel Image », une installation présentée en 2009 au Schmiede Hallein festival.

Gebhard introduit son œuvre par un petit rappel de physique et de technologie, dans un magnifique pdf téléchargeable ici. Pour résumer, disons qu’en 1880 le français et néanmoins ingénieur Maurice Leblanc établi les principes de transmissions d’image via l’électricité, principes toujours valables aujourd’hui. Toujours pour résumer, l’idée forte de Leblanc était de décomposer l’image en lignes, transformées ensuite en signaux électriques.  » Ce type de transmission peut être qualifié de sériel, car un unique câble coaxial suffit à transmettre le signal de l’émetteur au récepteur », précise Sengmüller. Son installation postule que les principes de Leblanc n’aient jamais été énoncé : la transmission de chaque image nécessiterait alors autant de cables qu’il y a de point formant cet image. La transmission du pixel à l’unité en somme. « A Parallel image » est constitué de deux plaques d’un mètre carré. L’une d’elle supporte 2500 capteurs photosensible, la seconde 2500 lampes. Elle sont reliées par 2500 câbles de cuivre.



L’information d’intensité de lumière recueillie par le capteur est répercutée sur les lampes, qui reproduisent à leur tour les variations d’intensité de façon à former une image, selon un principe que l’on a pu voir dans certains travaux de Xavier Veilhan. Fallait-il avoir l’esprit torturé pour inventer « A Parallel image » ? L’installation inaugure-t-elle une forme d’esthétique de l’absurde ? En s’engageant dans sa réalisation, Gebhard Sengmüller, également photographe d’architecture, n’a pas choisi la voie de la facilité… Voici encore des images et un film de l’installation ici.



Source : Gizmodo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :