Le cycle de la lumière


L’eau tombe du ciel, ruisselle sur le sol souvent sale, rejoint les fleuves, se fond dans la mer, s’évapore, et retourne au ciel, et c’est reparti pour un tour : c’est le fameux cycle de l’eau.

La lumière tombe du ciel, frappe les cellules photovoltaïques, se convertit en énergie, allume les leds, refrappe les cellules photovoltaïques, etc, et puis ?? Si le rendement des panneaux solaires était de 100%, Lulu 01, le lustre solaire qui fonctionne sur ce principe, aurait, à défaut de s’être inséré dans le cycle de la lumière, réalisé une forme de mouvement perpétuel.

Lulu 01

Lulu 01

Ce lampadaire a été créé par le groupe designpercept,
dans le cadre d’une commande passé par la fédération du batiment du Gard. On peut lui trouver un air de famille avec la lampe « artischoke » du regretté Louis Poulsen.

Lulu 01 - de jour

Lulu 01 - de jour

Les concepteurs n’ont pas cherché à dissimuler la technique, il lui ont même donné un petit côté bricolage de geek assez sympathique. Vu de l’intérieur, l’objet est presque monumental, au sens noble du terme.

Lulu 01 vue de l'intérieur

Lulu 01 vue de l'intérieur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :