Carte Postale #27 : Louis Barbrow et sa Lamp Machine


Nous sommes le 21 mars 1938, à Washington. Il fait beau dehors. Il fait beau hier. Louis Barbrow arrive dans son bureau, où un sacré boulot l’attend : il travaille au National Bureau of Standards, ou il teste les lampes à incandescence (en langage courant, l’ampoule électrique). Pas avare de sacrifice, Louis mesure et contrôle la qualité des lampes, leur durée de vie et leur luminosité affichée, et ce grâce à une machine spécialement conçue pour cette tâche. L’enjeu ? Garantir les plus hauts standards de lumière aux américains, et à Oncle Sam, qui déjà à l’époque achetait 4 millions de lampes à incandescence par an. Ne dites pas : mais que faisait cet oncle bonhomme de toutes ces ampoules ? Mais dites : Merci Louis, c’est grâce à toi que l’on continuera à lutter contre le communisme, et que le monde libre pourra continuer à aller de l’avant.

Au fait Louis, tu vas faire quoi maintenant que l’on supprime les lampes à incandescence ? Louis ?

L’image est tirée de la Harris &Ewing Collection glass negative, et divulguée par l’indispensable SHORPY

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d bloggers like this: