Sympathie pour les Abysses


The Abyss – qui a oublié ce film légendaire de James Cameron ? Et même sans avoir vu cette oeuvre cinématographique, qui peut vivre sans penser à ce monde sous-marin, univers noir et froid traversé par de lumineuses créatures… Un petit rappel pour ceux qui ont oublié cette composante déterminante de notre univers, grâce aux images d’Alexander Semenov




Vous m’objecterez que ces créatures ne vivent pas forcément dans les abysses, mais dans des couches beaucoup moins profondes de nos océans. Je vous répondrai : peut-être, ou bien « et alors » si je ne suis pas d’humeur. Vous croyez que la jeune tchèque Katerina Smolikova se pose ce genre de questions lorsqu’elle créée ses luminaires à base de LED et de tubes de verre.. Ces objets étranges baptisés Skyphos ont obtenu le prix de l’Outstanding Student design award.




Vous trouvez peut-être que ces objets sont trop près du modèle originel ? Alors 5000K a encore des choses pour vous…

Manta et Basket de Jason Krugman


Mistral et Zéphir de Bastien Carré
Les images ci-dessus sont tirés d’un site consacré à la lumigraphie – l’auteur du site apporte la précision suivante
« Le terme de « lumigraphie » peut s’appliquer pour toute création caractérisée par des points lumineux – des sources lumineuses comme des lucioles ou des leds – reliés entre eux par des conducteurs qui les alimentent en électricité. Ces créations peuvent être des sculptures, des tableaux, des suspensions ou des mobiles, et peuvent être artisanales ou industrielles.
Contrairement aux luminaires, les lumigraphies n’ont pas pour objet d’éclairer : leur finalité est avant tout artistique ou décorative, l’intention étant d’apporter à un lieu une certaine atmosphère, comme peuvent l’apporter quelques bougies allumées ».

c’est d’abord pour l’ambiance, donc. Et ces luminaires se tiennent mieux dans une pièce au murs peints de noirs. Noir comme le ciel de Singapour au dessus du Helix Bridge, Pont dessiné par l’agence australienne Cox Architecture&Design. Les miryades de LED donnent l’impression de se promener dans les entrailles d’une méduse longiligne. Il faudrait absolument éteindre les lumières autour, pour que l’illusion soit complète.

Helix Bride à Singapour


Alors, on plonge ?

Via FeatureShot, DesignEast, BastienCarre, Architizer

Via

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :