Le droit à la lumière


Avant de nous relancer dans une lumineuse année, arrêtons-nous un instant sur cette vue satellite réalisée en 2000 par la NASA, une vue d’une terre totalement nocturne, une terre qui connaitrait 24 heures sans soleil (voir ici les détails sur la technologie utilisée). L’image a déjà fait le tour du monde. Que nous montre-t-elle ? Confrontant des zones illuminées et des zones sombres, elle souligne l’inégalité dans l’accès à l’éclairage artificiel. Inégalité qui peut avoir des causes multiples : géographiques (région inhabitées contre régions très peuplées, Sibérie ou Australie vs bandes côtières d’Amérique du sud), politiques ( cas particulier de la Corée du Nord ), et le plus souvent économiques (disparités nord-sud flagrantes lorsque l’on compare l’Amérique du Nord ou l’Europe à l’Afrique). Le site global security nous apprends que l’œil du satellite voit quatre types de lumière reparties comme suit : les établissements humains, les incendies, les torchères, et enfin les bateaux de pêche, apparemment très illuminés.

Le site de la NASA insiste bien sur le fait que le degré d’éclairement n’est pas proportionnel à la population d’un lieu (voir ici). Dans les pays dits développés, l’éclairage est perçu comme excessif; préoccupations écologiques aidant, les voix qui dénoncent la « pollution lumineuse » générée par la surabondance d’illuminations nocturnes sont de plus en plus nombreuses. Pour les consoler, signalons que ces vues nocturnes sont utilisées par certains urbanistes pour maitriser l’expansion des villes. Les citoyens de nombreux pays du Sud du globe n’ont pas à se plaindre de ces pollutions nocturnes, mais déplorent au contraire le manque d’illumination. L’apparition des LEDs, qui permettrait la mise en place d’un éclairage économique et durable suscite beaucoup d’espoirs. Mais quand bien-même des lampadaires utilisant ces lampes LED seraient peu gourmands en électricité et peu exigeants en terme de maintenance, il reste que la mise en place de réseau d’éclairage nécessite une volonté politique forte et une puissance publique organisée, qui souvent fait défaut.

Les USA vus de nuit

Revenons un instant sur une image de la péninsule coréenne la nuit, tiré de l’excellent site StrangeMaps, que nous saluons au passage. La lumière artificielle ou son absence révèle très nettement la ligne frontalière suivant le 38e parallèle, appelé DMZ (zone démilitarisée) en dépit de la présence de plus d’un million de militaire de part et d’autre de cette frontière, séparant la Corée du Sud et la Corée du Nord (DPRK-Democratic People’s Republic of Korea). Pour résumer, on dira que la Corée est une terre de contrastes. Le seul point éclairé au nord de la DMZ correspond à la capitale PyongYang. Ironie du sort, une partie de la lumière provient probablement du monument du Juche, statue à la gloire de la doctrine isolationniste Nord-Coréenne. Cet ouvrage de propagande allait en boomerang servir une autre propagande, celle des faucons américains partis en croisade contre le régime de Pyong-Yang. En 2002, Donald Rumsfeld commenta l’image en ces termes :  » A part les photos de ma femmes et de ma famille, c’est mon image préférée (sic). Elle dit tout : il y a le Sud, peuplé des mêmes gens que le Nord, les mêmes ressources, avec la différence qu’au Sud il y a un système politique et économique libre. Le peuple du nord meurt de faim, c’est une tragédie, une honte. Le régime tyrannique du Nord est trop occupé à faire la guerre pour chercher à rendre la vie de ses concitoyens vivables ». Il faut dire qu’a l’époque, Rumsfeld, alors 21e secrétaire d’état à la défense, cherchait désespérément des raisons pour faire la guerre en Irak, avec le succès que l’on sait. Tout de même, confier la défense d’un pays à un type qui s’appelle Donald… L’article s’appelait « la Corée du Nord à peut-être la bombe, mais elle n’a pas beaucoup d’électricité », à lire ici. Et toc!

Nord contre Sud au pays du matin calme

Sur ceux, voici les vœux œcuméniques de 5000k pour 2010 : moins de lumière pour ceux qui souffrent d’en avoir trop, plus pour ceux qui souffrent de ne pas en avoir assez. Lumineux 2010 !

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :